Historique et Perspectives

Le coaching : un retour aux sources

historique

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, le terme anglais coaching est issu du verbe « to coach » qui signifie usuellement «entraîner», «accompagner», «motiver» qui provient étymologiquement du français «coche» lui-même dérivé du hongrois Kocsi, qui au XVIème siècle est une grande voiture tirée par des chevaux pour le transport de voyageurs, conduite par un cocher. Le coach est donc celui qui transporte les «voyageurs» d’un point à un autre.

Les origines du coaching :

« La terminologie ramène le coaching au milieu sportif, ce que le dictionnaire confirme en définissant le terme comme « l’entraînement d’un sportif ou d’une équipe ». Effectivement cette notion renvoie aux États-Unis des années 50-60 où les entraîneurs sportifs, des coachs (notamment dans le football américain) mettent en évidence qu’il faut, au-delà de l’entraînement physique du champion, une approche holistique qui inclus les dimensions du mental et de l’émotionnel.

Le coach est ainsi la personne qui aide le champion (toujours en puissance) à développer ses compétences (entrainement physique, préparation mentale, gestion du stress et des émotions…) à entretenir sa motivation, à optimiser ses performances à travers un accompagnement corps-esprit.

C’est à partir des années 1980 que le coaching va déborder le milieu sportif pour s’introduire dans celui de l’entreprise ou les enjeux en terme de compétition, d’excellence et de besoin de dépassement justifient une telle approche » …

Mais à quel prix ? Que ce soit dans le sport ou l’entreprise… souvent celui de l’être humain !

« le coaching » de Pierre Angel et Patrick Amar- Que sais-je ? Ed. PUF

perspectives

Rendons hommage ici à Tim Gallwey, David Hemery, John Whitemore, Frédéric Hudson ou Dan Millman, parmi les précurseurs éclairés qui depuis les années 70 ont contribué, en pédagogues humanistes à façonner l’art d’un coaching intégratif pour le rendre lisible au plus grand nombre. Si le coaching a une histoire dont les fondements, comme la maïeutique socratique sont anciens, il résulte néanmoins de compétences et de procédures clairement identifiées.

S’il est né dans le sport, le coaching dépasse aujourd’hui largement son domaine de prédilection pour s’étendre à toutes les sphères d’activité de l’individu, personnelles ou professionnelles.

Pour aller plus loin :